lundi 31 décembre 2012

Fin de l'année Fantastik

Comme prévu, le blog Station Fantastik se termine fin 2012. Il n' y aura plus de nouveaux articles, mais le blog reste ouvert pour le moment, vous pourrez donc lire ou relire les articles publiés au cours de cette année fantastique.
Vous pourrez continuer à suivre notre actualité, nos critiques de documents,  nos animations sur les sites de nos bibliothèques respectives, dont l'adresse est indiquée dans la rubrique "Complices Fantastik"
Un grand merci pour vos visites et vos commentaires !
Bonne année 2013 à tous !

Le Groupe Fantastik

vendredi 28 décembre 2012

mercredi 26 décembre 2012

Pour la fin de l'année "fantastik", Blandine vous conseille...

Thursday Next saison 1 de Jasper Fforde (édité par 10-18).
Comprend : L'affaire Jane Eyre, Délivrez-moi !, le Puits des histoires perdues, Sauvez Hamlet.

 
Le résumé ? Impossible exercice, tellement l'univers est foisonnant et loufoque. Sachez simplement qu'il s'agit d'une uchronie, nous sommes en 1985 dans un monde où la guerre de Crimée dure depuis 130 ans, où l'ingénierie génétique est débridée, et où un groupe tentaculaire nommé Goliath tente d'assouvir sa puissance sur l'Angleterre républicaine ...
Notre héroïne fait partie des Service des Opérations Spéciales, section 27, c'est-à-dire tout ce qui touche à la littérature ...

Ce que j'en pense : La série a des qualités impressionnantes en commençant par la plus difficile : elle est terriblement originale. L'univers créé est foisonnant et extrêmement corrosif, il y a là une critique de la société digne des grands livres de S.F. ...
Il y a aussi énormément de références, en particulier à la littérature anglaise, pas toujours facile de repérer les clins d’œil mais pas obligatoire non plus de tout maîtriser pour apprécier ...
A tout cela s'ajoute l'humour et pas n'importe lequel, le livre est anglais avant tout et c'est donc un petit sourire en coin qui vous accompagne au fur et à mesure des aventures rocambolesque de Thursday ...
Il faut savoir que le livre 2 manque de rythme et que le 3 est encore pire mais c'est uniquement au niveau de l'action pétaradante que ça pêche, parce que l'évolution de l'univers est vraiment incroyable ! ...
C'est très imagé et peut-être un peu ardu comme lecture, un peu du Boris Vian britannique et déchaîné ... ! :)
Plus d'infoici
************************************************************************************

Les Princes d'Ambre de Roger Zelazny (édité par Gallimard)

Ce cycle est composé de 10 tomes : les neuf princes d'Ambre, les fusils d'Avalon, le signe de la licorne, la main d'Oberon, les cours du Chaos, les atouts de la vengeance, le sang d'Ambre, le signe du Chaos, Chevalier des ombres, Prince du Chaos.On peut (et je conseille de le faire) s’arrêter à la fin des cinq premiers volumes.

Un amnésique s'échappe d'un hôpital psychiatrique après avoir découvert le nom de la personne qui l'a fait interner : Flora, sa propre soeur. Celle-ci lui révèle qu'il se nomme Corwin, et qu'il est l'un des neuf frères qui se disputent le pouvoir au royaume d'Ambre, le seul monde réel dont les autres sont des reflets, des ombres ...

Ce que j'en pense : L'absence de style est un style en soi et il faut un moment d’adaptation pour rentrer dedans … et puis, une fois plongé dans l’histoire de cette famille hors du commun, on lit d’une traite, sans respirer tellement les situations sont périlleuses et les rebondissements surprenants ... ! C’est un univers de complots et de dialogues acérés …
Personnellement, je ne me suis même pas laissé le temps de digérer les informations gigantesques, j'ai lu et lu, sans m'arrêter, complètement happée...
************************************************************************************

Je suis une légende de Richard Matheson (édité par Gallimard)

Chaque jour, il doit organiser son existence solitaire dans une cité à l'abandon, vidée de ses habitants par une étrange épidémie. Un virus incurable qui contraint les hommes à se nourrir de sang et les oblige à fuir les rayons du soleil... Chaque nuit, les vampires le traquent jusqu'aux portes de sa demeure, frêle refuge contre une horde aux visages familiers de ses anciens voisins ou de sa propre femme.
Chaque nuit est un cauchemar pour le dernier homme, l'ultime survivant d'une espèce désormais légendaire.

Ce que j'en pense : C’est une manière terrifiante de traiter le vampire : ce n'est pas qu'un monstre qui débarque de n'importe où, c'est son voisin, quelqu'un que l’on connaissait avant et qui a changé ... La peur n'est pas la même, le malaise grandit d'un cran ...
Et puis il y a la vie que le personnage mène, complètement morne et monotone. C’est un homme ordinaire qui survit dans ce monde dévasté mais se demande pourquoi … Ce quotidien l’accable, et tout l’intérêt du livre est dans cette réflexion philosophique autour de la survie…
Les différentes adaptations cinématographiques :
The Last Man on Earth porté par l'acteur Vincent Price en 1964,
Le Survivant réalisé par  Boris Sagal en 1971, emmené par Charlton Heston, Je suis une légende, de Francis Lawrence, en 2007 avec Will Smith
************************************************************************************
Verte
Pome de Marie Desplechin (édité par l’École des Loisirs)


Verte : A onze ans, la petite Verte ne montre toujours aucun talent pour la sorcellerie. Pire que cela, elle dit qu'elle veut être quelqu'un de normal et se marier. Elle ne cache pas son dégoût lorsqu'elle voit mijoter un brouet destiné à empoisonner le chien des voisins. Sa mère, Ursule, est consternée. En dernier ressort, elle décide de confier Verte une journée par semaine à sa grand-mère, Anastabotte. Puisqu'elles ont l'air de si bien s'entendre. Dès la première séance, les résultats sont excellents. On peut même dire qu'ils dépassent les espérances d'Ursule. Un peu trop, peut-être ...
Pome : Verte a fait la connaissance de Pome, qui vient d'emménager dans le bâtiment d'à côté. À l'instant où elle la rencontre, Verte sait qu'elle vient de trouver sa jumelle en esprit. Ce qu'elle ne va pas tarder à découvrir, c'est que Pome est sorcière de naissance ...

Ce que j'en pense : Les 2 romans sont construits sur le même principe : chaque chapitre est raconté par un personnage différent qui fait avancer l'histoire. Donc non seulement l'histoire est agréable mais en plus c'est fait avec de l'originalité ! Le style est très simple, oral, avec des touches d'humour assez savoureuses. Et puis il y a le charme d’une histoire de petite sorcière rebelle ! ... Les autres personnages sont assez géniaux, l'intrigue se tient ... L'histoire se suit, mais le tome 1 peut se suffire à lui-même.
Une lecture très agréable !
  
************************************************************************************ La trilogie Morgenstern de Hervé Jubert (édité par Points)
Tome 1 : Le quadrille des assassins
Tome 2 : Un tango du diable
Tome 3 : Sabbat samba

Roberta Morgenstern est une sorcière atypique. Pas toute jeune et un peu ronde, elle adore les ponchos multicolores, commande des corsets BodyPerfect par correspondance, prend un bain pour se remettre les idées en place et utilise "Gimme" de Abba pour faire diversion en plein sabbat ! ...

Ce que j'en pense : Voilà une petite série bien sympathique ... D'abord publié dans une collection ados, le livre a eu un succès bien large et démontre que la fantasy n'a rien à envier aux autres genres, tant que l'univers est utilisé en finesse et apporte quelque chose à l'histoire.Là, le monde présenté ne ressemble pas à ce qu'on connaît tout en y empruntant à peu près tout, comme si c'était normal qu'un collège des sorcières trône en plein Venise, que les hérissons soient fans des Beatles, que la magie soit répartie en 5 grands pôles (l'air, le feu, l'eau, la terre et l'éther ...).
Moi, j'ai de plus en plus aimé les personnages au fil des 3 tomes et je me suis laissée emporter par leurs aventures ... Le tome 1 a des trouvailles extraordinaires au niveau des décors, le tome 2 permet une entrée en profondeur dans le monde présenté et le tome 3 évoque la destruction de tout ce qu'on a appris à connaître ...
Il y a de l'humour, il y a des références, il y a du style ... Ça ne vous suffit pas ?
Ici, une interview de l'auteur, qui le montre très sympathique.
Et son site internet, , avec entre autre un cabinet de curiosités, sorte d'inventaire de tout un tas de choses farfelues et sans importance ... 
************************************************************************************

Les Salauds Gentilshommes de Scott Lynch (édité par Bragelonne)
Tome 1 : Les mensonges de Locke Lamora
Tome 2 : Des horizons rouge sang

La Ronce de Camorr est un voleur hors-pair, que dis-je, légendaire, qui viole, à l'insu de la pègre de Camorr, la plus sacrée des lois des voleurs : il vole aux nobles ! Personne ne sait qui est cette mystérieuse Ronce de Camorr. Certains la disent  épéiste talentueux, mais pour d'autres elle n'existe même pas. Et pourtant, Locke Lamora est bien réel. Locke Lamora est la Ronce de Camorr, mais il n'est pas un redoutable combattant. Il sait à peine manier la rapière. Mais Locke Lamora est un putain de génie ! A l'aide de sa bande, les Salauds Gentilshommes, il monte les pires escroqueries et dérobent aux plus riches de grosses fortunes. Mais l'arrivée d'un mystérieux personnage en ville va changer la donne...

Ce que j'en pense : La série est en cours, seulement 2 des 7 tomes prévus sont sortis mais déjà, l’alchimie opère et promet de belles choses.
On se plonge avec délice dans cette aventure et on ne peut plus en ressortir. Les chapitres finissent en donnant envie de savoir la suite : mais comment diable nos héros vont-ils s’en sortir ?
Chaque chapitre alterne avec un flash-back de l’enfance de Locke et de ses compagnons, nous faisant comprendre comment ils en sont arrivés là. On approfondit leurs caractères, on s’attache vraiment à chacun et on vibre face à leurs (més)aventures ! …
Ce coquin de Locke évoque Arsène Lupin, et la magnifique cité de Camorr Venise sous une pointe de fantasy, pas avec des orques, des elfes et des gobelins mais des animaux étranges et surtout des mages bien sombres et inquiétants. 
Les dialogues sont savoureux, l’intrigue rocambolesque et l’on ne voit pas passer le temps…
Vous allez frissonnez pour vos nouveaux amis ! 

Blandine (Médiathèque de Tourcoing)

dimanche 23 décembre 2012

Noël fantastique

Une sélection de films pour passer un Noël fantastique :

Batman le défi (film de Tim Burton, 1992)
Comment passer un tumultueux Noël à Gotam City, avec le Pingouin et Catwoman.
Musique de Danny Elfman

Douce nuit, sanglante nuit (film d'horreur de Charles E. Sellier Jr, 1984)
Une nuit pendant laquelle il mieux vaut éviter le Père Noël, violent et destructeur.
Musique de Perry Botkin.

Le drôle de Noël de Scrogge (film d'animation de Robert Zemeckis, 2009)
Scrooge, le vieil avaricieux va recevoir une belle leçon de vie pendant la période de Noël.
Musique d'Alan Silvestri

Le Pôle Express (film d'animation de Robert Zemeckis, 2004)
Un jeune garçon, arrivé à l'âge où on doute de l'existence du Père Noël, monte dans un train, qui va le conduire dans un lieu magique...
Musique d'Alan Silvestri

Le Grinch (film de Ron Howard, 2000)
Lui, il déteste Noël et tout ce qui va avec, les guirlandes, les cadeaux, les chants...
Musique de James Horner

Père Noël, origines (film de Jalmari Helander, 2010)
Ou comment ébranler l'un des plus grands mythes de tous les temps.
Musique de Juri Seppä


Les cinq légendes (film d'animation de Peter Ramsey, 2012)
Un groupe de super héros chargé de défendre les rêves des enfants, dont celui de Noël...
Musique d'Alexandre Desplat.

Le cristal magique du Père Noël (film d'animation d'Antti Haikala, 2012)
Ce cristal magique permet de distribuer des cadeaux à tout le monde...
Musique de Menno Van Riet.

L'étrange Noël de M. Jack (film d'animation d'Henry Selick, 1993)
La rencontre entre la féérie de Noël et l'univers de Tim Burton.
Musique de Danny Elfman

JOYEUX NOËL A TOUS

Patricia Le Gall (Médiathèque départementale du Nord)